Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Des indicateurs économiques qui virent au rouge

Que se soit en termes de chômage, d’emploi industriel ou encore de surendettement, les différents indicateurs économiques sont au rouge. Ils illustrent une Lorraine gravement affectée par la crise et en pleine tempête sociale. Ainsi, rien qu’au cours du second trimestre 2009, notre belle province a perdu près de 9 000 emplois dans le secteur marchand. Ce chiffre, déjà considérable et particulièrement alarmant, atteint les 25 715 sur un an ! La Lorraine se classe ainsi tristement au 5ème rang des provinces les plus touchées par les destructions d’emplois dans le secteur marchand. Fin juin, le taux de chômage lorrain atteignait 9,9 %, contre 7,5 % un an auparavant. La Moselle accuse la plus forte progression du nombre des demandeurs d’emploi, avec une hausse de 2,8 % en un an. Pour noircir encore plus le tableau, notons que le Luxembourg crée actuellement six fois moins d’emplois qu’avant la crise. Les travailleurs frontaliers sont d’ailleurs plus exposés que les autres, dans la mesure où ils travaillent dans les secteurs les plus touchés. Et pour couronner le tout, le nombre des dossiers de surendettement explose, laissant ainsi entrevoir un autre aspect de précarité et de misère sociale. Afin d’annihiler cette perte catastrophique de savoir-faire industriel, la Moselle a décidé depuis quelque temps déjà d’intensifier ses contacts avec des pays asiatiques, tels que l’Inde et le Japon. Le département lorrain croit de même sur certaines données qui incitent un peu plus à optimisme et à des jours meilleurs. Ainsi, l’usine d’Hambach tient aujourd’hui parfaitement la corde pour la fabrication de la Smart électrique. De même, le site PSA de Trémery est en passe de devenir la plus importante usine de moteurs d’Europe. Autres signes encourageants : la hausse du tourisme, activité qui devrait encore être confirmée et renforcée par les arrivées prochaines du Centre Pompidou-Metz et du plus grand Center Parcs d’Europe près de Sarrebourg. La perspective du chantier de la seconde phase de la ligne à grande vitesse Est européenne laisse enfin entrevoir une amélioration pour le secteur du BTP sur notre territoire.   

7 octobre, 2009 à 17:50


Laisser un commentaire