Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Opinion
  • > Une nouvelle guerre entre la Lorraine et la France ?

Une nouvelle guerre entre la Lorraine et la France ?

Après les différents conflits armés ayant émaillé les deux nations, dont l’une fait aujourd’hui partie du territoire de l’autre, au cours du XVIIème siècle notamment, les relations entre les l’Etat français et la Lorraine n’ont jamais été aussi tendues, ou presque. En effet, notre belle province exige de la part de Paris une reconnaissance de dette de … 120 millions d’euros. Cette somme n’est pas anodine et n’est pas due au hasard. Elle correspond en effet aux compensations insuffisantes de l’Etat français, avec notamment le coût du TER (Transport Express Régional) qui serait ainsi passé de 113 à 209 millions d’euros entre 2002 et 2008. De même, l’effort net de la Lorraine pour faire face à cette augmentation est passé sur la même période de 11 à 56 millions d’euros. Or, selon le conseil régional, cet effort est constitué à hauteur de près de 60 % par les différents désengagements de l’Etat français. Pour mettre un terme à cette injustice, la Lorraine réclame donc du chef du gouvernement français une signature de reconnaissance de dette et un règlement avant mars 2010. La Lorraine annonce qu’avec ces 120 millions d’euros que Paris devrait lui rembourser, elle pourrait poursuivre l’amélioration des gares et des dessertes sur les territoires isolés, développer le réseau pour les frontaliers et favoriser l’intermodalité.

 

Même si le conseil régional s’est offert avec cette annonce un petit coup de communication à quelques mois des prochaines élections, ne soyons pas dupes, les relations entre la Lorraine et la France sont donc particulièrement houleuses à l’heure actuelle. Rappelons que ce « vol » manifeste dans les finances de notre belle province ne constitue pas le seul dossier sensible de ces relations difficiles. Non, les iniques et odieuses restructurations militaires, les promesses non-tenues de Nicolas Sarkozy qui se déshonore lui-même en n’osant finalement pas venir à Metz et dont la stèle des annonces de la honte reste toujours de marbre du côté de Gandrange, complètent le tableau. A noter enfin, que le récent accord sur le financement de la deuxième phase du TGV-Est a été obtenu à l’arraché. La Lorraine ayant en effet conditionné sa signature à un engagement de l’Etat français en faveur de la réalisation de la gare d’interconnexion de Vandières. Il est donc grand temps que nos compatriotes lorrains ouvrent leurs yeux et voient enfin ce qui se trame en Lorraine depuis des années comme nous essayons de leur montrer.

4 octobre, 2009 à 11:40


Un commentaire pour “Une nouvelle guerre entre la Lorraine et la France ?”


  1. Julien écrit:

    Je suis assez surpris de lire ce post. Entre 2002 et 2008, le Conseil Régional (1ère majorité de droite, seconde de gauche) a massivement développé le TER et c’est une excellente chose! Mais tout à un coût! Etonnant de crier au loup contre l’Etat qui n’est en rien responsable des choix de la Région Lorraine…
    Nous pouvons peut-être reprocher à l’Etat d’avoir supprimer les trains corail Paris-Nancy-Strasbourg, mais nous avons souhaité le TGV (et même financé!) donc toutes les conséquences inhérent à sa mise en service.

    Quant aux restructurations militaires, il ne fait plus débat qu’elle était (au niveau national) ultra-nécessaire. Notre Région souffre tout simplement parce qu’il y a de nombreuses casernes, mais l’avenir de la Lorraine n’est certainement pas/plus l’activité militaire…


Laisser un commentaire