Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Les ambitions et les limites du Metz TT

Le Metz TT a dernièrement remplacé le SMEC TT, emporté l’été dernier pour des problèmes financiers et de gestion. Cela dit, le club messin a conservé des bases solides pour rebondir. Sa philosophie est également restée intacte. Il s’agit ainsi de permettre à des jeunes formés au club de tutoyer le haut niveau aux côtés de joueurs confirmés tels que le fidèle Philippe Saive ou encore la recrue Josef Plachy. L’équipe masculine de la ville, qui jouera cette année le maintient, côtoiera cette saison celle des filles au complexe Saint-Symphorien, dans la mesure où ces dernières ont réussi à gagner leur place en Pro B lors du dernier exercice. A priori et sur le papier, Metz semble mieux armé pour tirer son épingle du jeu en Pro B dames. En effet, en s’attachant les services de l’expérimentée Yunli Schreiner, battue une seule fois en Pro A dames sous les couleurs de Montpellier lors de la saison dernière, la formation messine, dirigée par Charlène Lestienne, s’est offert un sérieux renfort, d’autant plus qu’Agnès Le Lannic, championne de France de double, et Alice Abbat, médaillée en double au championnat d’Europe juniors, se sont dernièrement montrées à leur avantage. La poursuite de la formation sera également l’objectif de l’équipe féminine en essayant de jouer les trouble-fête. Enfin, malgré des championnats de France de plus en plus exigeants, le Metz TT affiche, a priori, deux équipes capables d’atteindre leurs buts. 

(Source : presse régionale) 

26 septembre, 2009 à 12:12


Laisser un commentaire