Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une convention pour un chantier

Une convention a dernièrement été signée pour 10 ans entre la Demeure historique et l’association du Château Saint-Sixte de Freistroff. L’étrange site emblématique du Pays de Nied est ainsi devenu cette année le dixième monument historique privé à pouvoir bénéficier d’un tel partenariat en vue d’entreprendre d’importants travaux de restauration. Il s’agira ainsi de rénover l’aile XVIIIème siècle du bâtiment. Montant de l’opération : 1,5 millions d’euros. Le remplacement des charpentes et de la toiture, des huisseries extérieures, la rénovation du porche d’entrée mais aussi des planchers et des lambris du premier étage sont programmés. La convention permettra en outre à l’association du château de pouvoir bénéficier d’aides financières extérieures pour ces travaux, via les dons de mécènes. Cette initiative donnera droit à des réductions d’impôts. Rappelons que le château Saint-Sixte constitue un ouvrage très particulier, en forme de fer à cheval. Le château s’est en effet bâti à partir d’une ferme datant de l’époque médiévale. L’édifice a par la suite subi d’importantes transformations au XVIème et au XVIIIème siècle. Ces aménagements ont offert au Château de Freistroff un certain charme, véritable osmose entre les architectures allemande et française. Les techniques utilisées s’y côtoient remarquablement, formant un ensemble unique. A découvrir absolument, surtout depuis la cour intérieure.

20 septembre, 2009 à 11:06


Un commentaire pour “Une convention pour un chantier”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La famille Gehl, propriétaire du château Saint-Sixte à Freistroff, a dernièrement reçu le prix De Clarens, d’une valeur de 4 000 euros, par l’association de défense du patrimoine Vieilles maisons françaises, pour ses efforts dans la restauration architecturale de cet édifice du XIIème siècle, mais dont l’architecture actuelle résulte de modifications du XVIème et du XVIIIème siècle. La façade a ainsi retrouvé son lustre d’antan. Ces travaux représentent un investissement de 1,2 millions d’euros subventionnés par la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le Conseil Général de la Moselle, le Conseil Régional de Lorraine, l’Association du château de Freistroff et la famille Gehl. Le chantier a permis de restaurer la charpente, la couverture, les enduits et l’ensemble des menuiseries visibles sur l’extérieur de l’aile Ouest du XVIIIème siècle.

    Depuis qu’il est devenu propriétaire du château de Freistroff, Philippe Gehl entend venir l’habiter avec sa famille. Si tout se passe bien, il pourra emménager en juin 2013. Avant cela, il faudra s’attaquer à la restauration du premier étage de l’aile XVIIIème siècle : les lambris, les plafonds et les parquets altérés pour un coût estimé à 300 000 euros. L’idée est de faire vivre le château de toutes les manières, afin de le présenter comme un élément incontournable du patrimoine lorrain.


Laisser un commentaire