Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Métropole Metz-Thionville : bientôt du concret ?

Le maire de Metz entend faire de la continuité urbaine du sillon mosellan, cet espace situé entre Metz et Thionville, une véritable métropole peuplée de plus de 600 000 habitants gravitant autour de pôles d’attraction comme par exemple Amnéville. Encore faut-il que les habitants et surtout les politiques en prennent conscience. Et là, il y encore du boulot. Car à en croire les conclusions du comité Balladur, qui dessinent les contours d’une modernisation des collectivités territoriales, avec l’apparition de grandes métropoles aux compétences accrues, il n’existerait justement aucune métropole digne d’intérêt entre Paris et Strasbourg. Un vide sidéral que Metz et Nancy ont tenté de combler en proposant la reconnaissance d’une métropole polycéphale pilotée par les deux villes. De Thionville à Metz et de Metz à Nancy, on en arriverait peut-être au fameux sillon lorrain qui continue malheureusement à serpenter dans l’ombre en attendant son heure. A l’instar de l’Europe, cette construction se fera petit à petit, étape par étape. Toujours est-il que le besoin devient de plus en plus pressant pour (ré)affirmer le rôle de la Lorraine dans les prises de décisions. En effet, il existe aujourd’hui 14 entités administratives dans l’espace Metz-Thionville. Un nombre beaucoup trop élevé qui nuit à l’efficacité. Comme le répète le maire de Metz à juste titre, « tout s’est construit de manière assez ridicule », pour ne pas dire anarchique. « Certains voulaient se garder les zones d’activités afin de conserver leurs rentrées fiscales. Si bien qu’au final, tout cela n’a aucune cohérence, il y a même des intercommunalités coupées en deux, comme celle de Maizières-lès-Metz». Encore une fois en Lorraine, les égoïsmes locaux plombent l’attractivité et le développement. Un peu d’ordre dans le chaos ambiant, dans ce patchwork, bref dans ce désastreux labyrinthe administratif ne ferait vraiment pas de mal. 

20 septembre, 2009 à 11:09


Laisser un commentaire