Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Le plus grand huit d’Europe arrive en Lorraine

Le parc Walygator vient de faire l’acquisition d’un nouveau manège venant tout droit du Japon, où il était jusque-là installé au parc Expoland d’Osaka. Il s’agit ni plus ni moins d’un énorme roller coaster inversé, autrement dit du plus grand et du plus impressionnant grand huit d’Europe, dans lequel les passagers seront suspendus par le haut et auront les pieds dans le vide. Un véritable monstre de mécanique et d’acier dont les chiffres donnent déjà le vertige. Le manège possède six inversions avec des loopings et des vrilles, le tout sur un circuit de 1,2 km et jusqu’à 48 mètres de hauteur. Sa vitesse de pointe dans la première descente est de 110 km/h. 2 minutes et 28 secondes de plaisir et d’adrénaline pure ! Cette énorme machine devrait conduire dès la saison prochaine le parc lorrain vers des sommets, qui pourra dès lors jouer dans la cour des grands. Une fois trouvé son nom, une grande campagne de communication sera lancée par l’équipe dirigeante de Walygator, et ce, bien au-delà de la zone de chalandise habituelle. Les frères le Douarin, qui avaient racheté le parc à l’agonie, ont depuis énormément investi afin de lui redonner son lustre d’antan. Ils estiment que ce grand huit devrait attirer des gens de toute l’Europe et engendrer 300 000 visiteurs de plus en l’espace de deux ans. Alors qu’au terme de cette très bonne saison 2009, Walygator devrait franchir la barre historique des 450 000 entrées, le nouveau manège et ses retombées en feront d’ici peu le troisième parc d’attractions de France, à la fois en termes de qualité des installations et de fréquentation.    

En attendant, 118 containers ont été nécessaires pour transporter ce grand huit de 1 600 tonnes du Japon. Certains sont d’ailleurs déjà arrivés à Maizières-lès-Metz depuis le port de Rotterdam et ont été entreposés à l’arrière du parc dans l’attente d’être installés. La nouvelle attraction, dont les fondations seront prochainement coulées, si ce n’est déjà fait, sera montée derrière l’Anaconda, qui était jusque-là le manège phare du parc. La gare sera ensuite construite, d’ici un mois. A noter que trois mois de montage seront nécessaires avant d’entamer la phase de tests et d’essais avec le constructeur. Le manège, qui a neuf ans, valait à ces débuts entre 12 et 13 millions d’euros. Toujours en excellent état, on devine l’ampleur de l’investissement réalisé par le parc lorrain. Tout devrait être terminé pour l’ouverture de la saison 2010 en avril. 

(Source : presse régionale) 

9 septembre, 2009 à 10:43


Laisser un commentaire