Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Une nouvelle vie pour le château de Lutzelbourg

Le château de Lutzelbourg est en travaux depuis 2001. Un chantier colossal qui a pour le moment permis de consolider les magnifiques ruines de l’édifice médiéval. Les travaux devraient se terminer d’ici la fin de l’année, pour un coût s’élevant à trois millions d’euros. En quelques mois, la forteresse s’est véritablement métamorphosée. Ainsi, l’entrée d’origine a été rétablie et l’accès facilité par une passerelle en bois. Après la restauration des murailles et des tours, les artisans s’occupent actuellement de la réfection du donjon. Le résultat final promet d’être spectaculaire. Rappelons que le château de Lutzelbourg, véritable nid d’aigle des Vosges mosellanes perché sur un éperon rocheux de grès rose de 322 mètres qui domine la vallée de la Zorn, a été construit aux XIème et XIIème siècle sur les vestiges d’un castel romain. A noter que malgré le chantier, le château reste ouvert à la visite. Et c’est gratuit qui plus est ! 

28 août, 2009 à 11:33


2 Commentaires pour “Une nouvelle vie pour le château de Lutzelbourg”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Implantée aux abords du château de Lutzelbourg, une chèvrerie permet désormais de reconquérir les espaces naturels à proximité de la forteresse et de renforcer l’attrait touristique de ce site historique. Ce bâtiment agro-touristique, qui représente un investissement de 602 600 euros, a été achevé en juin.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Créée par la Communauté de Communes du Pays de Phaslbourg, la chèvrerie de Lutzelbourg est un véritable fiasco. L’idée lancée en 2008 pour entretenir de façon écologique les abords du château médiéval était pourtant bonne. Elle avait ainsi débouchée à l’été 2013 sur l’ouverture d’une chèvrerie pédagogique prometteuse. Moins de deux ans plus tard, l’expérience se révèle être un désastre d’un coût de près de 600 000 euros.

    La structure a en effet dû faire face à de trop nombreuses difficultés : manque de soutien des élus locaux, doubles discours, promesses non tenus, fermeture du Plan incliné de Saint-Louis-Arzviller, innombrables malfaçons dans un bâtiment neuf (retard des travaux, humidité, inondations, fuites d’eau, eau non potable pendant plusieurs mois, assainissement non fonctionnel, ventilation du logement inefficace et de la chèvrerie inappropriée, moisissures, odeurs nauséabondes, etc.). Les exploitants ont jeté l’éponge et la chèvrerie est aujourd’hui fermée.


Laisser un commentaire