Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Metz : un nouveau pavé dans la mare !

Dans le cadre de son réaménagement piétonnier, la place de la république de Metz est actuellement en train de se parer de pavés bien clairs. Trop clairs. Vous allez comprendre l’énormité de l’affaire avec ce qui suit. 

Seuls les bus et les taxis seront habilités à contourner la place. Le Mettis, futur transport en commun en site propre de l’agglomération messine aussi. Ces bus un peu particulier seront équipés d’un système de guidage optique. En réalité, ce procédé distribué par Siemens ne sera ni plus ni moins qu’une caméra installée à l’avant des bus qui lira le marquage au sol spécifique, afin de prendre le contrôle de la direction de l’engin pour optimiser sa trajectoire et pour accoster au plus près des quais. Il faut pourtant savoir que ce système ne fonctionne pas sur les pavés qui ont étés choisis pour l’aménagement de la place de la république. Ils sont en effet trop clairs, si bien que la caméra en question aura toute les peines du monde à lire le marquage au sol en cas de conditions météorologiques difficiles ! Et tenez-vous bien, le problème c’est que les pavés ont déjà été commandés, sont arrivés sur le site et ont commencés à être posés. Autrement dit, quand les 146 millions d’euros du Mettis seront déployés, il faudra retirés une bande de pavés de 80 cm de large dans chaque sens de circulation sur une dizaine de mètres. Les pavés trop clairs fraîchement installés seront donc remplacés par un revêtement foncé, a priori du macadam, sur lequel sera peint le marquage au sol blanc. Bref, on pourra tout recommencer ! A noter que le coût supplémentaire pour aboutir à ce véritable patchwork très esthétique serait estimé à 22 000 euros. Certains estiment que c’est une broutille. A voir, surtout quand il s’agira de faire les totaux finaux et qu’on additionnera justement toutes ces broutilles. 

Mais ce qui est le plus lamentable encore, c’est que les services de la ville de Metz connaissaient le risque d’incompatibilité entre les pavés en granit et le guidage optique ! Alors là bravo, incroyable. Du jamais vu une nouvelle fois ! Le second problème c’est que d’un côté, l’architecte des bâtiments de France ne souhaite pas que la ville utilise des matériaux trop sombres pour l’esthétique de la place de la république, de l’autre, Siemens veut un revêtement foncé pour son guidage optique. Mais bon, bien qu’ambiguë, la position de la municipalité prouve une nouvelle fois son incompétence et son amateurisme en la matière. A la rigueur, nous pouvons tout-à-fait comprendre que l’erreur est humaine, du moment que les responsabilités sont assumées et qu’on nous dise la vérité, en toute franchise et sans complaisance, c’est-à-dire sans verbiage politique en essayant de reporter la faute sur un autre. Car il se dit que l’ancienne municipalité serait également dans le collimateur. Ce qui est nettement moins acceptable et pardonnable, c’est encore une fois la gestion calamiteuse de l’argent public. D’autant plus qu’il risque aussi d’avoir le même problème dans le rue Gambetta, récemment refaite ! Car le comble, et ne l’oubliez pas, c’est que le projet de réaménagement de la place de la république avait été retardé d’un an, pour nous disait-on, le rendre compatible avec l’arrivée du Mettis ! Ca suffit les conneries ! 

28 août, 2009 à 11:36


3 Commentaires pour “Metz : un nouveau pavé dans la mare !”


  1. Observateur écrit:

    La belle affaire !!
    non il ne « faudra pas tout refaire » mais juste 2 * 10m *80 cm de pavés comme vous l’avez écrit.
    Le réaménagement de la place a été retardé d’un an pour effectivement prendre en compte l’arrivée du met au niveau des axes de circulation mais les pavés eux étaient déjà commandés par l’ancienne municipalité.

    Franchement c’est une tempête dans un verre d’eau cette histoire. S’il n’y a que ça comme problème pour la mise en place du tcsp on pourra s’estimer heureux (cf le tram de Nancy).

  2. serpolet écrit:

    bien observé, OBSERVATEUR !

  3. spaghetti écrit:

    Le seul pavé,c’est que ca fait plusieurs années que soit parking souterrain, soit parking république fermé et que trouver une place bien souvent tient du miracle , alors désormais à part rendez-vous sur Metz, j’ai boycotté la ville complétement. Et vaut mieux des beaux pavés sur la place de la république que le revêtement couinant du parking sous terrain de la rép.


Laisser un commentaire