Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

CCI de Lorraine : le lobbying de Metz et de Nancy

Le projet de loi sur les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), qui a pour but de renforcer le niveau régional par rapport au rôle départemental et de faire des économies substantielles, sera débattu au parlement français en automne. Faisons un récapitulatifs des enjeux pour notre belle province. Ainsi, en Lorraine, il n’y a plus qu’une seule CCI par département, depuis que les établissements d’Epinal et de Saint-Dié-des-Vosges ont fusionné en 2005. Partout en France, un rôle clé sera reconnu à 22 chambres régionales, dotées de pouvoirs accrus. La gestion et l’administration seront regroupées au sein d’un pôle unique. Cette opération devrait s’accompagner de réductions d’effectifs. Pour les uns comme pour les autres, la fusion ne doit pas aboutir à la disparition des chambres départementales. Pour les présidents des quatre CCI de Lorraine, qui tiennent à conserver leur établissement de proximité, la réforme doit profiter en priorité aux entreprises lorraines et favoriser un développement harmonieux de notre province. Mais derrière ces belles paroles se dissimule en coulisse la fameuse question du siège de la future chambre de Lorraine aux compétences élargies et bien entendu tout ce qui va avec, c’est-à-dire comme d’habitude, le risque de voir se dérouler une nouvelle guéguerre entre Metz et Nancy pour son implantation. Alors que pour les uns, la CCI de Lorraine doit rester à Nancy, les autres n’osent même pas imaginer que celle-ci ne se trouve pas dans le département qui pèse le plus lourd économiquement, autrement dit la Moselle, et qui plus est dans la capitale provinciale, à savoir Metz. Le lobbying entre les deux premières villes lorraines a déjà bien commencé… 

28 août, 2009 à 11:35


Un commentaire pour “CCI de Lorraine : le lobbying de Metz et de Nancy”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale (CCIR) de Lorraine a dernièrement décidé d’installer son outil international dédié à l’export au Technopole de Metz.

    Rappelons que la CCIR regroupera au 1er janvier prochain l’ensemble des personnels des CCI territoriales (anciennement départementales), soit 530 salariés, en mutualisant les fonctions supports (comptabilité, administration et ressources humaines).

    Un centre de ressources de 25 personnes rassemblera par ailleurs les équipes des anciennes antennes (Adielor, 3i Lorraine et Lorraine Internationale). Une démarche unique en France.


Laisser un commentaire