Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Tellancourt : une traversée à sécuriser

Ce ne sont pas moins de 10 000 véhicules par jour, avec parfois des pointes de vitesses à plus de 90 km/h, qui traversent le petit village de Tellancourt. Telle en est ainsi la triste réalité de la RD 618, dangereuse à plus d’un titre pour les automobilistes et les habitants. Il faut dire que le village se situe sur la route reliant la Meuse au Luxembourg. Sa proximité avec la Belgique engendre également un flux important de camions. En outre, le manque de stationnement à proximité des infrastructures municipales et des commerces constitue un autre point noir pour la commune. Afin de pallier tous ces problèmes, le maire et des architectes réfléchissent à un projet de mise en sécurité du village. Et leurs conclusions aboutissent au fait qu’il faut presque réaménager entièrement ce qui existe actuellement. Coût total estimé de l’opération : 1,5 millions d’euros. Car aujourd’hui, le village peut se traverser sans changer de vitesse. Il est donc important d’envoyer un signal fort aux automobilistes et de leur rappeler certaines règles élémentaires afin de leur faire bien comprendre qu’ils entrent dans une zone limitée à 50 km/h. Ainsi, il sera dans un premier temps nécessaire de réduire la voirie à 6 m au lieu des 7-8 mètres actuels et de placer un îlot central à l’entrée du côté Longwy. Deux passages piétons seront de même clairement matérialisés et des arbres seront plantés dans l’optique de délimiter l’espace. En outre, rue de la Douane, la priorité sera donnée à l’implantation d’un ralentisseur et de places de parking. Mais le gros du problème de la traversée de Tellancourt reste le carrefour entre la RD 618 et la RD 29. Ce dernier est en effet régulièrement coupé par les camions. Les architectes et autres paysagistes prévoient donc, là aussi, de créer un îlot central et une zone d’espace vert. Que les travaux commencent donc !

25 août, 2009 à 11:28


Laisser un commentaire