Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

L’espoir fait vivre

Alors que l’ambiance est bien évidemment morose du côté de la cokerie de Carling, les salariés veulent tout de même encore croire à un repreneur de la dernière minute, et surtout de la dernière chance pour cette vieille usine qui joue sa vie et l’avenir de ses 400 emplois. La direction a en tout cas annoncé deux nouveaux contacts avec des industriels, notamment indiens, pour la reprise du site. Mais la question que tout le monde se pose, c’est pour quel projet industriel ? Remarquez si cela pouvait sauver l’emploi et ce témoin de l’industrie lorraine, le coup serait à tenter. L’espoir demeure encore avant la nuit. Un rapport d’expertise estimait d’ailleurs à 400 000 tonnes le potentiel de la demande de coke dans un large périmètre européen. Ajoutez cela aux différents investissements réalisés sur le site lorrain et vous comprendrez que la cokerie de Carling dispose encore d’un formidable outil de production qui peut avoir encore un bel avenir. Un dernier signe entretient de même une lueur d’espoir. Une procédure d’un plan de sauvegarde de l’emploi lancée début septembre ne fermerait pas pour autant la porte à un éventuel repreneur. Carling a encore un atout dans la main… 

(Source : presse régionale) 

25 août, 2009 à 11:41


Laisser un commentaire