Accueil Actualité La Meurthe-et-Moselle ne s’en sort pas si mal

La Meurthe-et-Moselle ne s’en sort pas si mal

3 min lues
0
0
19

Tel est le constat du département lorrain en 2008 dressé par son comité d’aménagement, de promotion et d’expansion. Ainsi, il ressort que la Meurthe-et-Moselle, qui fut confrontée à de profondes restructurations industrielles il y a plusieurs décennies, a su diversifier ses activités, avec par exemple le développement des filières logistiques et des centre d’appels. La logistique est en effet devenue le premier employeur du département et a permis de créer plus de 300 emplois l’an dernier. A cet effet, 38 000 mètres carrés de bâtiments de service sont sortis de terre. Mais depuis 5 ans environ, la Meurthe-et-Moselle s’est tournée vers d’autres domaines, à savoir ceux dédiés à l’environnement. L’arrivée de zones d’activités écologiques ou encore la mise en place d’une économie autour de la collecte des déchets, du recyclage, de l’éco-construction et de l’utilisation intelligente des matières dans les processus de fabrication en sont les principaux témoins. Alors que la zone aéronautique et de loisirs de Chambley est aujourd’hui l’un des poumons économiques du département, ce dernier entend désormais davantage développer le secteur de la santé. Rappelons que le CHU de Nancy est le plus important employeur de Lorraine. A noter enfin que le comité d’aménagement, de promotion et d’expansion a dernièrement demander au préfet s’il pouvait racheter les 550 hectares de l’ancienne base aérienne d’Ochey pour l’euro symbolique, afin d’y développer quelque chose au lieu de la laisser à l’abandon. Il était temps, mais rien n’a encore été décidé.      

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Nouveau cinéma à Sarrebourg

Un multiplexe de cinq salles ouvrira le 29 janvier à Sarrebourg. Le Lorrain fermera quant …