Accueil Actualité Ligne à haute tension : des compensations grandeur nature

Ligne à haute tension : des compensations grandeur nature

2 min lues
0
0
73

La ligne haute tension entre Vigy et Marlenheim, reliant les agglomérations de Metz et de Strasbourg, devrait permettre de sauvegarder le busard cendré dans le Saulnois, grâce à un dispositif financier qui doit compenser les désagréments paysagers. Il fallait bien que cette ligne qui bénéficie à 5 millions d’habitants, donne quelque chose en retour aux 5 à 10 000  personnes qui vont en subir l’impact visuel. Dès lors, quelques 7 millions d’euros ont été distribués à 104 associations du secteur. Une d’entre elle contribue à la sauvegarde des oiseaux en Lorraine, et notamment du busard cendré, une espèce emblématique de notre belle province qui ressemble à une buse. En effet, l’animal est vulnérable car il niche à terre dans les champs de céréales. Une simple moisson ou encore l’irruption nocturne d’un renard peut alors anéantir toute une nichée. C’est pourquoi la mise en enclos de ces animaux peut les préserver. C’est une opération de cette envergure qui a donc été financée avec la confection de 20 modèles de cages amovibles de protection de nichées. Ces dernières ont été posées dans les environs de Delme, en bordure des exploitations céréalières avec la collaboration des agriculteurs du Saulnois. A noter enfin que les ornithologues estiment à une vingtaine de couples, à peine, la population de la zone allant de Vézelise à Faulquemont. Les mois prochains permettront de savoir si l’investissement compensatoire a porté ses fruits. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Restructurations militaires à Metz, ou comment le maire a abdiqué

Si la première ville de Lorraine est la plus meurtrie après les restructurations militaire…