Centre de ressources numériques sur la Lorraine

L’essence des Vosges désormais en flacon

La Provence n’aura désormais plus le monopole des huiles essentielles, puisque les Vosges contre-attaquent et ont décidé depuis peu de tirer le meilleur parti de la diversité de leur fabuleux patrimoine végétal. Après avoir passé 20 ans à cultiver et à commercialiser des plantes aromatiques et médicinales (lavande, camomille, thym, romarin, menthe poivrée,…) sur les hauteurs vosgiennes entre Le Tholy et Gérardmer dans le corps d’une ancienne ferme, un couple de producteurs a investit dans l’installation d’un alambic, afin de pouvoir distiller des huiles essentielles à partir de ces plantes et de la sève de sapin, d’épicéa, de pin sylvestre et de mélèze. La bâtisse, bien nommée « La Ferme du Bien-être », propose donc toute une gamme de productions maisons, des infusions aux huiles, en passant par les eaux florales, les savons, les sirops et autres confitures délicatement confectionnées selon les règles de l’art et conformément à un cahier des charges bio très strict qui exclu toute utilisation d’engrais chimiques ou de désherbants. Pour cette formidable et suave alchimie, environ 2 kg de matière distillée dans la cuve de 600 litres sont nécessaires afin d’obtenir quelques 500 ml d’huiles essentielles vosgiennes. Les huiles obtenues sont destinées à de multiples usages, par exemple pour la production de deux confiseurs de la montagne, dans le but de redonner leur goût d’origine au fameux bonbon des Vosges. Mais il est à noter que la majeure partie des huiles est conditionnée en flacons pour être revendue sur place à un public de plus en plus féru d’aromathérapie. 

14 août, 2009 à 10:17


Un commentaire pour “L’essence des Vosges désormais en flacon”


  1. blogerslorrainsengages écrit:

    Une vidéo sur le sujet: http://videos.tf1.fr/jt-13h/le-succes-de-l-aromatherapie-4520798.html


Laisser un commentaire