Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une offre à repenser

En matière de transports, de mobilité et de déplacement, l’offre TED (Transport Express Départementaux) n’est plus du tout adaptée dans le triangle Briey-Landres-Audun-le-Roman. Il faut dire que dans notre belle province, ces domaines constituent un enjeu majeur et le point de départ de nombreuses réflexions d’amélioration et de renforcement. Dans le Pays Haut, avec l’importance des flux vers Metz et le Luxembourg, qui ne cessent d’ailleurs de croître chaque année, les besoins sont bien évidemment énormes et sont à l’heure actuelle malheureusement peu, voire pas du coup, pris en compte. Si bien que question desserte, on fait difficilement pire à moins de se trouver sur le plateau du Larzac. Le secteur de Briey fait ainsi figure de parent pauvre en terme de transports collectifs, de réseau routier, qui est véritablement inadapté, ou encore au niveau de l’insuffisance des dessertes ferroviaires. Le constat est aujourd’hui plus qu’alarmant, lucide, implacable et s’inscrit dans un contexte de trafic croissant vers le Luxembourg. L’offre en gares de Conflans et d’Audun-le-Roman n’est de même absolument pas à la hauteur des attentes des usagers. Pourtant, malgré tous ces problèmes et ces dysfonctionnements, quand il s’agit d’évoquer les moyens de désenclavement du bassin de Briey, les idées ne manquent pas. Sauf que leur concrétisation et leur aboutissement se font toujours désirer. Il en est ainsi de la fameuse liaison Briey-A4 que les automobilistes attendent depuis 20 ans. Il en va de même pour l’axe Jarny-Briey-Audun-le-Roman qui est dans les cartons depuis au moins aussi longtemps. Pathétique, alors que la situation est de plus en plus urgente, ne serait-ce que pour la sécurité de tous les usagers. Au plan routier, la mise au gabarit autoroutier de la RN 52, le raccordement de Belval à cette même RN 52 ou encore la mise à deux fois trois voies de l’A31 entre Thionville et Zoufftgen sont autant de solutions avancées. Mais sur le terrain, par contre, les choses traînent ou restent désespérément au point mort. Il est grand temps de se bouger et de concrétiser tous ces beaux projets. Car la Lorraine n’en finit plus d’attendre… 

29 juillet, 2009 à 13:35


Un commentaire pour “Une offre à repenser”


  1. Dadu Jones écrit:

    Intéressant.

    Moi qui suis un Meurthe-et-Mosellan du sud, l’offre TED et TER, bien différenciées, m’apparaît très performante et bien adaptée, équilibrée.

    Je trouve pour une fois que le CG a bien fait son boulot sur ces points, a été très volontariste.

    Après, pour le Nord du département, je découvre cette insuffisance que je ne connaissais pas. Pour le réseau TED en particulier, cette lacune est-elle due à un manque de coordination, voire de coopération avec le CG 57?

    Il est vrai que la bizarrerie historique du tracé administratif qui enserre le Pays Haut complexifie grandement la mis en place d’un schéma départemental de transports en commun…

    Qu’en est-il des connexions avec le nord de la Meuse?


Laisser un commentaire