Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

L’effet Vauban en attendant l’effet TGV

Longwy retrouve de plus en plus de couleur, surtout après l’inscription de la ville neuve et des fortifications Vauban au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, il y a environ un an. Avec une augmentation de l’ordre de 35 % (par rapport à la même période de 2008) de la fréquentation et des visiteurs du Puits de siège, fief de l’office de tourisme, nous pouvons donc véritablement parler d’un effet Vauban. Plus de 9 000 personnes en ont en effet franchi les portes depuis le début de l’année. Ces derniers vont en outre plus en avant dans la découverte de la ville et de ses alentours. Parallèlement il a bien fallu aussi professionnaliser la structure de l’office de tourisme afin de répondre à l’afflux de demande. Ce dernier ne se limite bien évidemment pas aux fortifications Vauban dans son offre. Au contraire, il inclut à juste titre dans celle-ci la découverte des Emaux de la ville, les vitraux Majorel, le château de Cons-la-Granville, la vieille église de Mont-Saint-Martin ou encore le remarquable fort de Fermont. A noter que plusieurs chantiers sont d’ores et déjà programmés autour des fortifications, avec le dégagement et la sécurisation de ces dernières, au niveau du fossé Vauban, de l’entrée des galeries de contre-mines situées au Square des droits de l’homme, de la poterne 24 et du chemin en contrebas du parapet entre les bastions 2 et 3. Le but étant pour la mairie de dégager des segments de remparts cachés par la végétation. Certains d’entre eux serviront d’ailleurs de support à la réalisation d’un parc aventure. De même, le chantier de restauration du Pont de la demi-Lune commencera à partir de septembre pour un montant de 1,1 millions d’euros. En 2010, ce sera au tour d’un certain nombre de brèches d’être remis d’aplomb. La revalorisation du square des droits de l’homme est également programmée. Après l’inscription des remparts Vauban à l’UNESCO et en attendant la fin de la construction du golf et l’arrivée prochaine a priori du TGV, Longwy s’est véritablement lancé dans la dynamique du tourisme. Une belle revanche sur le passé récent, un vrai retour aux sources. 

29 juillet, 2009 à 16:01


2 Commentaires pour “L’effet Vauban en attendant l’effet TGV”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Depuis le 7 juillet 2008, Longwy fait partie, avec 11 sites majeurs de Vauban, du club très envié des villes classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Une aubaine pour cette cité sidérurgique, (malheureusement) plus connue pour ses mouvements sociaux et son passé industriel que pour la beauté de ses monuments. Toujours est-il que la cité des émaux trouve dans cette distinction une occasion inespérée de redorer son blason. Encore considérés comme malfamés au début des années 2000, les remparts de Longwy constituent désormais un lieu de promenade dominicale. Les habitants se réapproprient les lieux. Un parc aventures a même été installé dans l’enceinte. Par ailleurs, la ville ne lésine pas sur les moyens pour être à la hauteur de ce statut (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/01/05/restauration-du-pont-de-la-demi-lune-a-longwy/). Le dernier budget en date consacré aux remparts s’élevait ainsi à 2,3 millions d’euros. Si bien que les bastions ont dernièrement été déboisés pour redonner vie au chemin de ronde, les fossés ont été nettoyés, les poternes ont été réhabilitées, les cheminées de la casemate ont été refaites et la poudrière a été remise en lumières.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    19 450 visiteurs ont été comptabilisés à Longwy par l’Office de tourisme en 2011, ce qui représente 4 000 entrées supplémentaires par rapport à 2010 pour les visites programmées. La structure a de même dénombré 90 groupes en autocars, soit 2 563 personnes, dont 23 groupes scolaires. Le patrimoine Vauban et le classement au patrimoine mondial de l’humanité font donc leur effet dans la cité des émaux.


Laisser un commentaire