Accueil Economie A la recherche de la place perdue…

A la recherche de la place perdue…

3 min lues
0
0
37

Les artisans ne disposent pas suffisants de place pour s’installer dans l’agglomération messine, alors que de nombreux emplois pourraient être créés. C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée en 2008 auprès de 320 artisans. En plus du manque de place, ces derniers ne trouveraient pas de foncier ou d’immobilier disponible adapté à leurs besoins bien spécifiques. En effet et de manière générale, les artisans recherchent avant tout des locaux spacieux afin de pouvoir stocker leur matériel et leur outillage, du stationnement pour leurs véhicules utilitaires, ainsi qu’un accès rapide aux grands axes routiers. Les parcelles présentant ces caractéristiques ne sont guère légions dans l’agglomération messine. Afin de pallier ce manque, Metz Métropole a d’ores et déjà prévu une solution à court terme avec l’extension de l’actuelle zone commerciale et artisanale de Marly Belle Fontaine. 15 hectares supplémentaires seront donc aménagés, dont 10 seront exclusivement consacrés à l’artisanat. Si  bien qu’une vingtaine de parcelles seront commercialisées dès la fin de cette année. Certains entrepreneurs auraient déjà fait part de leur intérêt pour s’installer dans cette commune du Sud messin. Enfin, à moyen et à plus long terme, sur la ZAC de Lauvalières, le site du futur hôpital Robert Schuman, 36 hectares seront destinés à des activités économiques et commerciales, dans le prolongement de l’actuel Actipôle. Leur commercialisation pourrait intervenir en 2011. Metz Métropole a de même l’intention de soigner l’aménagement urbain et paysager de ces zones. C’est la moindre des choses…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’Europort Lorraine obtient le terminal ferroviaire chinois à Thionville

Si l’idée initiale était de délester les ports d’Anvers et de Rotterdam, l’Europort Lorrai…