Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Un Marcel Picot qui aura de l’allure

Après avoir dernièrement présenté le projet de rénovation du stade Saint-Symphorien de Metz, nous vous proposons de découvrir celui de Nancy, dévoilé il y a quelques jours par les dirigeants nancéiens.  Pour un montant de 80 millions d’euros, financé intégralement par le club de l’AS Nancy-Lorraine par un prêt à rembourser sur 30 ou 35 ans, ce qui prouve en même temps que le club au chardon a une excellente santé financière, le stade Marcel Picot bénéficiera d’un véritable lifting qui ne coûtera donc rien au contribuable. Pour cela, un bail emphytéotique de longue durée sera octroyé à l’ASNL par la CUGN (Communauté Urbaine du Grand Nancy). Cette expression juridique barbare signifie que le stade sera mis à la disposition du club, qui pourra l’exploiter comme il l’entend. C’est ce dernier qui payera donc la facture de la rénovation, tandis que les collectivités locales se chargeront des aménagements extérieurs. Le stade sera ainsi entièrement fermé, que ce soit au niveau des angles des tribunes, ce qui était déjà le cas depuis la dernière rénovation en 2003, mais aussi par le haut puisque Picot disposera d’un toit rétractable à soufflet, qui pourra s’ouvrir et se fermer en l’espace de 20 minutes seulement. Cet outil devrait donc augmenter le confort des spectateurs, surtout en hiver et en cas d’intempéries, conformément à la volonté du président de l’ASNL, Jacques Rousselot.  Ce toit, ainsi que la nouvelle pelouse qui sera entièrement synthétique, permettra en outre d’organiser d’autres évènements que des rencontre sportives, tels que des concerts par exemple. 

nouveaupicot.bmp

Le stade sera par ailleurs agrandi et verra sa capacité porter à 35 000 places, par la création d’une couronne supplémentaire de 15 000 places en haut des tribunes Schuth, Hazotte et Piantoni. A noter que la quatrième tribune, la tribune Jacquet, sera exclusivement dédiée aux VIP, qui bénéficieront d’un espace de 4 000 places et aux journalistes, qui disposeront de 300 pupitres de presse écrite et radio. Cette dernière tribune sera également élargie au-dessus du déambulatoire, tout comme du côté du boulevard Jean Jaurès, dans l’optique de réhabiliter les vestiaires et de créer une nouvelle zone mixte destinée aux médias. Enfin, dernière les trois autres tribunes, une coursive sera aménagée. Elle deviendra un véritable lieu de vie avant et après les matchs. Les supporters visiteurs seront quant à eux installés au second étage dans un virage. Que la France soit désignée pays organisateur ou non, la réfection du stade Marcel Picot aura bien lieu. D’ailleurs, les travaux devraient débuter dès la fin du mois de mai 2010 pour s’achever au début de la saison 2012-2013. Picot deviendra ainsi le premier stade opérationnel dans l’optique d’accueillir des matchs de l’Euro 2016.   

Pour plus de photos et d’images du projet de rénovation du stade Marcel Picot, suivre le lien suivant : 

http://www.asnl.net/archives/articles/picot2016.html 

(Source : site internet de l’ASNL) 

23 juillet, 2009 à 17:51


Laisser un commentaire