Centre de ressources numériques sur la Lorraine

A quand un centre lorrain pour la faune sauvage ?

Pour les trois prochaines années, le Groupement Ornithologique du Refuge Nord-Alsace (GORNA), implanté à Neuwiller-lès-Saverne, a obtenu de la Lorraine une aide substantielle et annuelle de 9 000 euros pour la prise en charge de la faune sauvage en détresse. Installé depuis 2003 au cœur du parc naturel des Vosges du Nord, le GORNA accueille près de 1 000 animaux par an. Un chiffre en constante augmentation (+ 15 % en 2008), qui s’explique en partie par la prise en charge d’oiseaux et de mammifères trouvés en Lorraine, où les structures d’accueil spécialisées sont tout simplement inexistantes. Scandaleux. Inadmissible. Au lieu de soutenir le centre alsacien, qui a par ailleurs la générosité d’accepter et d’accueillir des animaux blessés de Lorraine, ne serait-il pas ô combien plus judicieux de développer et de construire notre propre centre en plein cœur de la Lorraine. Quand on sait que notre belle province est l’un des plus forestières qui soi, il apparaît tout bonnement incroyable, et c’est le moins que l’on puisse dire, qu’elle ne dispose d’aucune structure de refuge et de protection de la faune sauvage. Cette nécessité nous semble d’autant plus criante que le centre alsacien reçoit désormais et très régulièrement des Lorrains, qui n’hésitent pas à faire des kilomètres pour amener un animal blessé. Si le nombre d’individus recueillis en Alsace a progressé en 2008 de 11,7 %, celui relatif à la Moselle et à la Meurthe-et-Moselle connaît une hausse plus spectaculaire encore de 41,5 et 46,6 %. Les soins apportés aux animaux trouvés en Lorraine constituent 16 % des activités du refuge alsacien. Globalement, cette hausse concerne les oiseaux protégés (+ 39 %) avec un taux de réussite tout à fait satisfaisant puisque la moyenne des animaux réinsérés dans leur milieu naturel (oiseaux et mammifères confondus) est de 71 %. Ce qui est admirable. A bon entendeur du côté lorrain où il est grand temps de se bouger !

4 juillet, 2009 à 11:50


Laisser un commentaire