Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Un vénérable monument à sauver de l’abandon

L’Abbaye des prémontrés de Notre-Dame de l’Etanche, à ne pas confondre avec l’abbaye cistercienne du même nom qui se trouve dans les Vosges, fut fondée au XIIème siècle par l’abbé de Belval dans un vallon écarté à proximité du village de Deuxnouds-aux-Bois dans la Meuse. Dans son voisinage, s’élevait aux origines un couvent de femmes, lui aussi de l’ordre des Prémontrés. Mais ce dernier disparut par la suite. Bien que modeste, cette abbaye possédait cependant le prieuré de Benoîte-Vaux, célèbre lieu de pèlerinage lorrain. Entièrement réduite en cendre par les mercenaires suédois, alliés du roi de France pendant la Guerre de Trente Ans, l’abbaye fut reconstruite en 1743 avec une aile à neuf cellules. La chapelle fut quant à elle achevée en 1770. Cette dernière ainsi que  le bâtiment conventuel ont été classés monuments historiques en 1984. Actuellement, Notre-Dame de l’Étanche est à l’abandon et fait malheureusement grand-peine à voir. Un véritable scandale, une honte, quand on se souvient de toute la beauté et la noblesse de l’édifice. Comme vous pouvez le voir ci cette photo prise en 2007, l’intérieur de l’église est petit à petit dévoré par dame nature. Pire, le site apparaît presque comme un véritable taudis. Incroyable. Lamentable. En effet, aujourd’hui tout a été pillé, des grandes cheminées traditionnelles, des dallages aux ornements des fenêtres en passant par les grilles de fer forgé, les planchers, les portes de chênes ou encore la rambarde et les balustrades. Les caves voutées servent de lieux de squats et des barbecues ont même été organisés sur le site quand ce ne sont pas des raves de teuffers ! L’abbaye de Notre-Dame de l’Etanche ou la lente et horrible agonie d’un endroit autrefois splendide… Il apparaissait dès lors inconcevable de ne pas vous alerter de ce véritable drame pour ce qui est du patrimoine lorrain. Il semble de même incroyable que les différentes collectivités locales ne réagissent pas face à ce désastre et ne restaurent pas ces vénérables bâtiments. Le site pourrait pourtant devenir un des piliers du tourisme local et pourrait par exemple organiser des animations et des itinéraires de découverte. Pourquoi ne pas de même transformer l’abbaye en chambres d’hôtes, en structure d’accueil de séminaires et autres réunions ?

Le problème, c’est qu’un acheteur belge s’est porté acquéreur du domaine il y a de cela plusieurs années, au temps où l’édifice avait encore toute sa splendeur, et l’a laissé depuis à l’abandon et en proie aux pillages. Des gens ont pourtant bien essayé de racheter la magnifique bâtisse, aujourd’hui en ruine. En vain. Rien à faire, le maudit Belge ne veut apparemment pas lâcher son affaire et on ne comprend pas pourquoi. Compte-t-il y trouver le trésor des Templiers ou quoi ? Toujours est-il qu’à défaut de restaurer le site immédiatement, le conseil général de la Meuse ou même le conseil régional de Lorraine pourraient au moins faire le forcing afin de protéger et de sécuriser les lieux avant qu’un gamin ne se blesse ou se tue sur un bout de ferraille ou avec des injections de drogués ! Faut-il donc toujours et éternellement attendre qu’un accident survienne pour agir ? Il convient donc aux collectivités de prendre leur responsabilités, une fois n’est pas coutume, et de sauver ce qui peut encore l’être. Alors, que le plan de relance du gouvernement français distribue ça et là de l’argent pour entamer des travaux de restauration, c’est peut-être le moment ou jamais de sauver la vénérable Abbaye de Notre-Dame de l’Etanche.

11 juin, 2009 à 11:55


3 Commentaires pour “Un vénérable monument à sauver de l’abandon”


  1. Christine écrit:

    Merci pour ce reportage .
    Hélas , ne sera t’il pas trop tard ?
    Il y a réellement « Urgence » quand a la sauvegarde de ce qui fut une batisse magnifique .
    Les murs prennent l’eau et les dégats du temps font des ravages .

  2. Anthony KOENIG écrit:

    Comme d’autres lorrains je déplore cette situation grave et en avait même fait écho nationalement via le magazine Vieilles Maisons de France et sur mon blog bien sûr :
    http://la-lorraine-se-devoile.blogspot.com/2008/04/la-lente-agonie-de-labbaye-de-letanche.html

    En fait le poblème est très complexe comme vous l’indiquez et il est impossible de négocier en direct avec le fameux propriétaire qui ne répond à rien même avec toute sorte de propositions, de remembrages…
    De plus le bâtiment est simplement inscrit et non classé MH (ce qui ne lui aurait pas garantie sa survie pour autant car le château d’Hombourg-Budange en Moselle et classé et tombe en ruines dans l’indifférence générale et pourtant la DRAC connaît bien l’affaire).

    Alors oui il faut continuer à se mobiliser et alerter les médias et harceler les pouvoirs publics mais des choses ont déjà été faite et rien n’a pu aboutir… c’est désespérant!

  3. Stéphane écrit:

    Je suis bien d’accord avec vous, pour avoir plusieurs fois visité cet endroit sublime. En voici d’ailleurs quelques photos (entre autres clichés meusiens) :

    http://photographs-as-memories.blogspot.com/search/label/Abbaye%20de%20l%27Etanche


Laisser un commentaire