Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une zone vraiment bien située ?

La communauté de communes de Maizières-lès-Metz prévoit de bâtir au Nord de Chailly-lès-Ennery et d’Antilly une zone d’activités de 210 hectares. Si cette dernière apparait clairement comme une nécessité afin de poursuivre l’extension économique du secteur et de d’y créer de nouveaux emplois, son emplacement, qui constitue l’une des dernières continuités rurales et forestières entre les deux versants de la Moselle, est pour le moins problématique, voire contestable. Les verts pâturages et les champs de colza devraient en effet laisser place d’ici 3 ou 4 ans à des bâtiments industriels avec routes et infrastructures. D’où l’incompréhension et l’exaspération de certains riverains, qui  se demandent pourquoi s’attaquer à cette zone alors qu’il y a 300 hectares de friches industrielles entre Talange, Maizières-lès-Metz et Marange-Silvange, qui n’attendent qu’à être revalorisés…  Et quand on sait de même que la communauté de communes de Maizières dispose déjà de plus de 600 hectares d’industries… La vérité est que chaque communauté de communes se fait concurrence pour attirer entreprises et emplois. Si bien que l’on se pose cette éternelle question : pourquoi construire ici quand à Metz on reconnaît ne pas savoir quoi faire de toutes les friches militaires ? De même, un terrain de 500 hectares attend toujours désespérément un gros projet du côté d’Illange. A ces critiques, les élus du coin répondent que sur le banc de Maizières, 2 terrains ont d’ores et déjà été utilisés afin de faire du développement durable. Il s’agit de Maizières les Forges et du Val Euro Moselle Sud. Pour le reste, le maire a décidé de réaliser de l’habitat. C’est le Val Madera. Enfin, la nouvelle zone se voudrait être également créée dans une optique de développement durable. Il s’agirait dès lors et dans l’idéal d’être novateur, de construire pour et avec les agriculteurs. Ainsi, les élus pensent par exemple à développer une filière de valorisation agricole autour du chanvre ou du miscanthus. Chercheraient-ils à nous égarer par leurs belles paroles? 

7 juin, 2009 à 11:12


Laisser un commentaire