Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Seulement 140 millions d’euros pour le campus lorrain

C’est en effet la somme totale que devrait recevoir l’Université unique Lorraine, qui avait été repêchée à la dernière minute au sujet de l’obtention du label « plan Campus », après pourtant y avoir été écartée dans un premier temps. A noter qu’un montant de 70 millions d’euros sera immédiatement attribué au projet. 68 millions d’euros seront ainsi investis dans le cadre d’un partenariat public-privé et 2 millions d’euros seront dégagés dans le cadre du plan de relance afin de financer les études préalables nécessaires au démarrage du projet de regroupement. Le reste des 140 millions viendra se greffer dans un second temps. Il s’agira alors de financer la rénovation et l’amélioration des projets immobiliers autour des trois pôles structurants de l’Université Lorraine, à savoir la biologie et la santé à Nancy, les sciences, les techniques et le management à Metz, ainsi que les sciences de la gestion et le management à Nancy. La rénovation de l’amphithéâtre de droit et de gestion, la restructuration des locaux du pôle AES (Administration, Economie et Social) mais également celle du pôle lorrain de gestion à Nancy sont d’ores et déjà programmées. Le plan Campus devrait en outre renforcer le Technopôle de Metz. Cela dit, les 140 millions d’euros octroyés à notre province paraissent bien maigres comparés aux 375 millions d’euros dont devraient bénéficier les projets immobiliers de l’université voisine et concurrente de Strasbourg. Vous nous direz cela est toujours mieux que rien, mais bon, cette aide laisse toute de même comme un goût d’inachevé. L’Université Lorraine serait-elle de seconde zone ?

7 juin, 2009 à 11:16


Un commentaire pour “Seulement 140 millions d’euros pour le campus lorrain”


  1. Nicolas écrit:

    140 contre 375?
    Pourtant pas plus tard qu’hier à un séminaire professionnel, un de mes collégues parisiens me rétorquait : « mais Nancy est une ville bcp plus universitaire que Strasbourg! »
    Alors, notre Lorraine, elle ne sait pas mettre ses atouts en avant?


Laisser un commentaire