Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une église qui vieillit très mal

L’église Sainte-Thérèse a dernièrement fêté ses … 55 ans. Le bâtiment en béton armé, un temps nommé basilique, reste cependant l’un des édifices religieux les plus modernes et audacieux de toute la Lorraine et de la France entière. L’œuvre de Roger-Henri Expert, proche de Le Corbusier, ainsi que l’ensemble des vitraux signés du jeune artiste lorrain Nicolas Untersteller, restent un monument phare, un véritable jalon marquant dans l’histoire de l’art sacré contemporain, comme en témoigne son classement à l’inventaire des monuments historiques en 1998. Cependant, la construction audacieuse de l’époque supporte mal le poids des ans. En effet, l’eau commence à s’infiltrer, le béton se délite et les ferrures se rouillent. Bref, l’église fait par moment peine à voir. Et pour ne pas faciliter les choses, déjà relativement compliquées, la technique mise en œuvre par Expert est difficile à reproduire à l’identique, dans la mesure où elle n’est pas totalement maîtrisée par les « experts » de la rénovation. Pour sauver l’église, qui reste la paroisse la plus importante de Metz où chaque semaine se rassemble toujours un millier de fidèles, des travaux d’assainissement et de restauration ont été entamés en 1994. Des filets de protection ont même été tendus, pendant que des sommes conséquentes, mais loin d’être suffisantes ont été dépensées. Seul un miracle ou presque pourrait encore sauver le somptueux édifice autrefois controversé car les travaux entrepris ne sont à ce jour toujours pas achevés, faute d’argent. Il manque en effet 1,5 millions d’euros. Un coup de pouce du plan de relance du gouvernement français aurait pourtant pu faire l’affaire. Enfin, il paraît que le premier magistrat de la ville est féru d’histoire et de patrimoine. Mais peut-être n’est-ce que des rumeurs. Alors, a bon entendeur…

4 juin, 2009 à 23:19


Laisser un commentaire