Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

TGV Est-Européen : pour une meilleure desserte par le Nord

Au travers de la déclaration dite de Baudrecourt, la Moselle a renouvelé sa coopération avec la Sarre et la Rhénanie-Palatinat afin d’améliorer la liaison ferroviaire Nord du TGV Est-Européen via Forbach, Sarrebruck et Mannheim à destination de Francfort. En effet, les infrastructures entre Baudrecourt et Forbach, où les trains ne dépassent guère les 100 km/h et où le gain de temps potentiel est non négligeable, méritent quelques rénovations. Ces futurs travaux pourraient d’ailleurs s’inscrire dans le cadre des compensations des restructurations militaires. En Allemagne, des investissements plus lourds devraient intervenir d’ici 2015 dans le but de gagner 20 à 30 minutes, en parvenant à faire rouler les trains à 180 voire 200 km/h sur la ligne menant à Kaiserslautern. Le TGV Est-Européen entre Paris et Francfort, dont 5 liaisons passent par le Nord via Sarrebruck-Mannheim et 6 par le Sud via Strasbourg-Stuttgart, connaît un véritable succès de fréquentation, avec 2 millions de passagers depuis 2007, dont deux tiers proviennent du marché allemand, à part égales entre clientèles de loisirs et professionnels. La déclaration de Baudrecourt vise donc à augmenter à terme le cadencement à toutes les deux heures avec un rythme quotidien de 7 allers-retours sur l’axe Nord. A noter que la communauté d’agglomération de Forbach a d’ores et déjà anticipé cette mesure en réclament un troisième arrêt sur la ligne à la mi-journée.  

29 mai, 2009 à 21:43


Laisser un commentaire