Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une visite qui fait mal au porte-monnaie !

Selon le député Jean-Yves Le Déaut, la venue du président français aurait généré une perte économique de 2,35 millions d’euros à Nancy, ce qui aurait donc fait de ce déplacement l’un des plus coûteux pour le contribuable français, et surtout lorrain pour l’occasion. Après deux heures passées au CHU de la cité ducale pour y défendre le nouveau modèle de gouvernance de l’hôpital, Nicolas Sarkozy s’est rendu à Velaine-en-Hayes, près de Toul, pour participer à une réunion politique en présence de 750 militants de son parti. Mais cette visite a de quoi figurer pour d’autres raisons encore dans le Guinness des records. En effet, cette « réunion politique camouflée en visite présidentielle » a entraîné un « record de confinement » pour les riverains consignés chez eux pendant plus de cinq heures, « un record d’embouteillages » dans le centre de Nancy et sur l’autoroute A 31, « bloquée pendant des heures » et enfin « un record de renforts policiers ». Que se passe t-il donc, le président français aurait peur de se rendre en Lorraine ? En même temps, il faut dire qu’il a tellement gâtée notre belle province avec les restructurations militaires et l’affaire de Gandrange, que le peuple lorrain ne peut venir que l’applaudir et l’acclamer. Bravo. Si bien qu’on l’attend toujours (désespérément) en Moselle afin qu’il vienne enfin nous expliquer ses mesures iniques et prendre ses responsabilités. Malheureusement et comme par enchantement, sa visite est à chaque fois reportée ! Mais que voulez-vous, son agenda étant tellement surchargé, qu’il n’a guère le temps de venir pavoiser à Metz. Il préfère ainsi de temps à autre venir voir les copains de Nancy, qui, solidarité lorraine oblige, savent aussi le recevoir convenablement et comme il se doit, quand on voit le nombre impressionnant d’escouades policières. Si bien que notre député cité plus haut évalue à 200 000 euros le salaire du millier de CRS mobilisés pour l’occasion, à 150 000 euros le coût du voyage du président français, de sa suite et des compagnies de CRS, et à plus de deux millions d’euros la perte économique générée par le blocage pendant deux heures de 50 000 personnes. Bref, une affaire très rentable et très efficace pour au final ne brasser que de l’air. Encore si les autorités françaises avaient eu l’outrecuidance de nous installer une éolienne, on aurait presque fait fortune ! Enfin, face aux critiques exprimées par certains Nancéiens et à la colère des manifestants exaspérés et mis une nouvelle fois devant le fait accompli par le déploiement des forces de sécurité, la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP) de Meurthe-et-Moselle a précisé que le dispositif avait été programmé « afin de concilier les impératifs de sécurité liés à la venue du président français, mais également de maintenir au mieux les possibilités de déplacements habituels des usagers dans un contexte de manifestations ». On y croit tous. 

15 mai, 2009 à 15:34


Un commentaire pour “Une visite qui fait mal au porte-monnaie !”


  1. Lorrain écrit:

    Honnêtement, Mr Le Déaut ferait mieux de se taire! C’est comme on dit « l’hopital qui se fout de l’infirmerie ».
    Surtout quand on sait que ce cher Monsieur JYLD gaspille de manière tout aussi honteuse de l’argent public via sa position au conseil régional…


Laisser un commentaire