Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Le ferroutage gagne du terrain

L’autoroute ferroviaire entre Bettembourg et Perpignan, exploitée par la société Lorry Rail, monte petit à petit en puissance avec 4 allers et retours quotidiens d’ici 2010, moyennant de nouveaux investissements. Pourtant ses débuts furent plus que laborieux et c’est le moins que l’on puisse dire, la plupart du temps en raison de nombreux travaux effectués sur le réseau, ce qui faisait automatiquement diminuer la fiabilité de la ligne. Depuis, la situation s’est nettement améliorée. En témoigne le taux actuel de remplissage autour de 60 et 70%. A 75%, la société exploitante atteindra son équilibre financier, sachant que ce taux augmente de 3 à 4% par mois. A noter qu’un convoi représente à lui seul 40 wagons, soit une longueur totale de 700 mètres et une masse de 1 800 tonnes. Cela dit, cet axe ferroviaire devrait bientôt profiter d’une nouvelle opportunité de croissance, avec l’autorisation d’ouvrir la ligne aux transports de produits dangereux, ce qui pourrait entraîner une augmentation de l’ordre de 10 à 15% du taux de remplissage. Toujours est-il que ce qui apparaît clairement aujourd’hui c’est que le ferroutage proposé ici devient de plus en plus compétitif. En effet, en comptant 750 € par voyage, c’est moins cher que l’autoroute traditionnelle. Et l’affaire sera encore plus rentable une fois que la longueur des convois sera portée à 1 000 mètres pour une masse totale de 2 800 tonnes, avec des possibilités de trains mixtes au départ et de créneaux horaires favorables au fret. Cet axe ferroviaire contribue en outre à la préservation de l’environnement puisque 20 000 tonnes de CO2 sont économisées par an sur chaque aller-retour quotidien. D’ailleurs, certains estiment que 8 à 10 navettes par jours permettraient de réduire de 30 à 40% du trafic des poids lourds internationaux sur la route.  Soit près de 600 camions sur les 1 500 qui sillonnent chaque jour l’A 31 en direction de l’Espagne…

13 mai, 2009 à 9:34


2 Commentaires pour “Le ferroutage gagne du terrain”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La société Lorry-Rail a dernièrement annoncé l’extension de son autoroute ferroviaire Perpignan-Luxembourg qu’elle avait lancée en 2003 jusqu’au Sud de la Suède, via la ville allemande de Krefeld dès aujourd’hui puis via Hanovre à partir de l’automne 2011. 48 heures seront nécessaires pour parcourir la totalité des 2 000 kilomètres du trajet, contre trois jours au minimum par la route. A noter que cette nouvelle route est assurée en partenariat avec l’opérateur ferroviaire suédois Green Cargo, à raison de trois allers-retours par semaine dans un premier temps.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Depuis son lancement en 2007, l’autoroute ferroviaire Bettembourg-Perpignan est un véritable succès. En 2008, près de 7 000 semi-remorques l’avaient empruntée. Aujourd’hui, il y en a 50 000. La croissance a été de 90 % en 2010 et de 50 % en 2011. D’un train tous les deux jours, la société Lorry Rail, désormais détenue par la SNCF (58 %), les Chemins de Fer Luxembourgeois (33 %) et Modalohr (9 %), est passée à un convoi toutes les six heures. Les plus longs transportent 48 semi-remorques et mesurent 850 mètres. L’entreprise réfléchit avec Réseau Ferré de France à la possibilité de faire circuler des trains de 1 050 mètres, afin d’augmenter la capacité.

    Le terminal de Bettembourg, au Luxembourg, est en activité 24h/24, 7j/7. Les mouvements des camions y sont gérés très en amont pour ne pas entraîner des embouteillages aux abords de la voie de chargement.

    L’autoroute ferroviaire permet de réduire de 10 à 15 % le coût des transporteurs. C’est une solution technique, économique et écologique. Un convoi achemine la marchandise en 15 heures quand un camion le ferait en 22, voire en 24 heures, en mobilisant deux ou trois chauffeurs.

    Aujourd’hui, des semi-remorques descendent vers l’Espagne chargés de saumon norvégien et remontent avec des agrumes ibères pour le marché scandinave.


Laisser un commentaire