Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Spéculations et inquiétudes chez Daum

Le groupe AXA private Equity, principal actionnaire de la cristallerie Daum depuis 2000, cherche un nouveau partenaire pour accompagner le développement de l’entreprise. De là les interrogations de nombreux observateurs : s’agirait-il d’une cession ou d’une ouverture au capital ? Toujours est-il qu’un partenaire potentiel se serait d’ores et déjà manifesté. Il s’agirait ni plus ni moins de Prosper Amouyal, patron de Haviland et actionnaire de Lalique, autre fleuron des arts de tables et concurrent de Daum. Dans le contexte économique actuel particulièrement tendu, toute information touchant au capital d’une entreprise suscite des spéculations. Ceci est d’autant plus vrai encore, que ce secteur du luxe souffre particulièrement en ce moment d’une réduction de son carnet de commande. Des mesures de chômage partiel ont d’ailleurs étaient prises. Pourtant, l’entreprise semblait avoir repris du poil de la bête depuis quelques temps sous l’impulsion de son nouveau PDG. En effet, depuis son arrivée à la tête de Daum en 2005, Sophie le Tanneur a entrepris une restructuration de fond de la société qui avait été placée en redressement judiciaire dans les années 2000. Elle a ainsi opté pour des choix stratégiques, qui ont permis de redresser la barre. Cependant, la contrepartie fut une réduction drastique des effectifs. De même, le secteur des arts de la table ainsi que celui des bijoux, jugés moins rentables, ont été mis au ralenti au profit de l’édition d’art. Renouant avec la tradition de Daum qui faisait appel à des artistes de renom pour créer des pièces prestigieuses vendues sur le marché international et plus particulièrement en Asie, la manufacture s’était donc relancée dans cette niche exclusivement haut de gamme, avec un certain succès. En 2007, le chiffre d’affaires s’était élevé à plus de 20 millions d’euros. Mais aujourd’hui, avec la crise, les affaires ne sont plus aussi bonnes. 

1 mai, 2009 à 11:05


Laisser un commentaire