Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Un atelier de gibier pour une première !

Pour la première fois en France, une fédération de chasseurs, celle de Meurthe-et-Moselle, sera à l’origine d’un atelier de transformation. Le futur atelier, financé à hauteur de 700 000 € par une trentaine d’actionnaires et une banque sera implanté à Atton, près de Pont-à-Mousson. Le bâtiment, qui sera ainsi proche des nouveaux locaux de la fédération de chasseurs, se veut être un modèle d’hygiène et de traçabilité. Il transformera du grand gibier venant de toute la Lorraine. En effet, les concepteurs de la marque « Gibier de Lorraine », sont partis du constat que les produits de la chasse étaient dévalorisés car ils ne garantissaient pas la traçabilité exigée par la règlementation européenne. Les chasseurs lorrains envisagent de commercialiser des produits où l’on trouvera jusqu’à 95% de viande de sanglier. Les plus belles pièces iront en effet dans les filières traditionnelles, tandis que le reste de la viande servira à des terrines, des pâtés, des saucissons et autres rillettes. A noter que l’activité de l’atelier sera saisonnière. Trois personnes débuteront auxquelles s’ajouteront des renforts au plus fort de la saison de chasse. D’après les estimations de « Gibier de Lorraine », entre 2500 et 3000 carcasses pourraient être traitées dès la première année sur les 80 000 animaux prélevés en moyenne en Lorraine.

23 avril, 2009 à 11:29


Laisser un commentaire