Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une Moselle grise argentée

Plus d’un quart des Mosellans aura plus de 60 ans en 2020. Tel est le résultat d’une nouvelle étude de l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques). Ainsi, la part des plus de 60 ans passera de 20 % actuellement de la population totale à 27,3 % en 2020. Autrement dit plus d’un Mosellan sur quatre appartiendra au troisième âge. Une progression encore plus importante sera observée pour la « grande vieillesse », dans la mesure où le nombre de personnes âgées de 85 ans et plus devrait doubler, pour atteindre environ 34 000 personnes dans tout le département en 2020. Ce phénomène résulte à la fois de l’allongement de l’espérance de vie et du vieillissement des générations issues du baby-boom. Mais Le vieillissement de la population ne sera pas sans conséquence sur l’aménagement du territoire. En particulier, pour ce qui est de la question de la dépendance de cette frange de la population et des équipements qui lui sont nécessaires. Les zones rurales du Sud et du Sud-Est mosellan pourraient ne pas offrir des conditions de confort suffisantes au maintient à domicile des personnes âgées. En effet, il n’y aurait pas assez de médecins, d’hôpitaux, d’infirmiers ou encore de commerce de proximité. Cette hypothèse est d’autant plus préoccupante que se sont justement ces territoires qui devraient concentrer la population la moins aisée. Tout ceci pourrait donc conduire à des migrations interrégionales en direction des zones urbaines de Metz, Nancy et Thionville où le niveau d’équipements de proximité est nettement meilleur.

13 avril, 2009 à 11:38


Laisser un commentaire