Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Bientôt un nouveau site de production d’électricité en Lorraine ?

Bientôt un nouveau site de production d’électricité en Lorraine ?

Le fournisseur d’électricité Direct Energie projette d’investir entre 550 et 600 millions d’euros dans une unité de production fonctionnant au gaz naturel qui devrait employer une cinquantaine de personnes et en créer cinquante autres de manière indirecte à Sarreguemines. Un nombre au final peu élevé compte tenu de l’investissement engagé du fait de la haute technologie de l’équipement et de sa conception entièrement automatisée. Il s’agirait ici plus précisément d’une centrale électrique à cycle combiné gaz d’une capacité de 800 mégawatts. Pour l’heure, les investisseurs sont toujours dans les procédures d’autorisations. Ils espèrent toutes les obtenir d’ici fin 2009 afin de pouvoir lancer les travaux de la future centrale début 2010. Dans ce cas, tout serait opérationnel pour fin 2012. La centrale sera construite sur le futur Europole II de Sarreguemines, non loin de l’usine de montage de la mini-voiture Smart. L’Europole de Sarreguemines-Hambach avait en effet obtenu l’implantation de l’usine de montage de la Smart et de ses partenaires (environ 2000 salariés). Cette zone ayant fait le plein, une décision fut prise en 2004 de l’étendre sur 213 hectares supplémentaires de l’autre côté de l’A4.La construction de cette centrale électrique sur un terrain de 25 hectares, dont 7 rien que pour les installations, inaugure donc de la plus belle manière l’extension de l’Europole de l’agglomération sarregueminoise. Ce chantier d’envergure devrait mobiliser entre 400 et 1000 personnes, ce qui devrait faire tourner les entreprises du secteur. L’usine, qui s’inscrit dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, sera ainsi estampillée « installation classée protection de l’environnement » (ICPE). Cette centrale, qui rejettera trois fois moins de CO2 qu’une centrale au charbon ou au fuel et qui n’entraînera aucune émission particulière, sera bel et bien fiable et sécurisée. Rappelons qu’en 2008, Direct Energie a réalisé 300 millions d’euros de chiffre d’affaires. Enfin, les retombées financières seront plus qu’intéressantes pour les collectivités locales, dans la mesure où taxes foncière et professionnelle comprises (si cette dernière est maintenue) devraient apporter à la communauté d’agglomération une manne supérieure au montant versé annuellement par Smart, à savoir 8 millions d’euros. Un gros lot. 

20 mars, 2009 à 12:27


Laisser un commentaire