Accueil Actualité Pour le public, Miss Lorraine devait gagner !

Pour le public, Miss Lorraine devait gagner !

2 min lues
1
0
2

Le magazine Télé2Semaines a récemment dévoilé que lors de la dernière élection de Miss France, le public n’avait placé l’actuelle Miss France, à savoir Chloé Morteau, que 4ème derrière ses 3 dauphines. Le jury de l’émission a donc eu le dernier mot face aux téléspectateurs qui ont pourtant payé 35 centimes la minute pour un vote inutile. Pour faire face à cette nouvelle polémique, Geneviève de Fontenay a déclaré qu’elle serait pour la fin du jury lors des prochaines élections de Miss France afin de redonner tout son poids au public. En effet, ce dernier s’intéresse plus au concours que la plupart des vedettes qui ne viennent que pour pouvoir écouler leurs DVD et faire la promotion de leur spectacle. Ainsi, Miss Lorraine, première Dauphine, arrive en tête des votes du public avec deux fois plus de voix Chloé Morteau. Notre belle représente a pris l’annonce avec fatalisme, en indiquant qu’en participant à Miss France, elle savait que le jury aurait le dernier mot. Elle estime cependant à juste titre que le public devrait peser au moins pour deux tiers dans le choix final afin que Miss France ait une légitimité. Les sociétés Endemol et TF1, propriétaires du concours, devront certainement revoir leur copie pour le 8 décembre prochain à Nice. Miss Lorraine, un sacre volé. Peut-être ne s’inscrivait-elle pas dans la tendance insufflée par un certain Barack Obama… 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Un commentaire

  1. Dadu Jones

    18 mars, 2009 à 17:55

    Je ne m’étendrai pas sur ce que je pense de ce concours… mais par contre, la référence à Obama m’échappe…

    N’ayant pas regardé la soirée, ne connaissant ni le visage de miss Lorraine, ni de miss France, peut-être me manque-t-il un élément de compréhension dans cette affaire de la plus haute importance?

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Projet Grand Fare : la menace fantôme ?

Avec un peu de retard à l’allumage, le commerce de proximité s’est élevé contre le projet …