Accueil Actualité La Liberté de penser ?

La Liberté de penser ?

2 min lues
1
0
4

Les personnels enseignants et administratifs du collège Georges de la Tour de Metz viennent de nous informer que leur chef d’établissement, sous la pression des services de la région, en effet la cité scolaire de Georges de la Tour dépend du conseil régional, a fait décrocher toutes les banderoles et affichages qui manifestent leur vive opposition au plan de fermeture des collèges messins qui inclut notamment leur propre établissement. Les membres des médias n’ayant pas reçu l’autorisation d’accéder au sein de l’établissement, ils ne pourront être reçus que sur le parvis du collège. Les personnels enseignants et administratifs ne peuvent malheureusement que constater qu’on leur enlève tous leurs moyens de communication, ou presque… Plus que jamais, les BLE affichent leur soutient à tous les collèges et autres établissements lorrains menacés. Nous n’acceptons pas en effet que l’éducation, pourtant pilier clé du développement d’un pays, soit sacrifiée sur l’autel de la rentabilité et des économies. Le droit à l’éducation et l’enseignement ne sont pas à nos yeux des valeurs marchandes.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Un commentaire

  1. Enseignants de Georges de la Tour

    17 mars, 2009 à 12:51

    Suite à une erreur de communication, il s’avère que c’est l’inspection académique qui a demandé le retrait des banderoles posées sur les grilles du collège Georges de la Tour, et non le Conseil régional.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Investissements à la scierie de Walscheid

La scierie de Walscheid, qui emploie huit salariés, transforme 8 000 m3 de bois chaque ann…