Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Collège La Louvière de Marly : la mobilisation reste de mise !

Collège La Louvière de Marly : la mobilisation reste de mise !

Les associations de parents d’élèves ne désarment pas à Marly afin de maintenir le collège La Louvière, auquel nombre d’habitants de cette commune du Sud de l’agglomération messine restent très attachés, du fait de la proximité de l’établissement du centre-ville, accessible aux enfants à pied, en vélo ou en bus. En outre, il représente le prolongement logique des écoles maternelles et primaires qui le jouxtent, le tout dans un climat de mixité sociale. Le savoir-faire du collège en matière d’intégration des élèves handicapés n’est de même plus à démontrer. Dans leur argumentation de défense, les parents d’élèves évoquent également des infrastructures de proximité et de qualité avec le gymnase, le stade, le centre socioculturel, des terrains de sport, un conservatoire de musique et un cinéma. C’est enfin le collège du Sud messin le plus récemment mis en service, en 1976, et qui a fait il y a quelques années l’objet d’une réhabilitation approfondie.

Si un investissement est cependant nécessaire pour mettre aux normes la cantine scolaire, celui-ci devra de toute façon être réalisé, même en cas de fermeture abusive du collège, afin de continuer à accueillir environ 200 jeunes des écoles primaires. La construction d’un nouveau collège à Verny n’aura ensuite strictement aucun impact sur l’établissement marlien, dans la mesure où ce dernier pourra recevoir des élèves supplémentaires dans la perspective de croissance démographique et de rajeunissement de la population dans laquelle la nouvelle équipe municipale s’est engagée. De plus, il fort probable qu’en cas de fermeture du collège La Louvière, les parents s’orienterons davantage vers des structures plus proches que Verny et privées. Cela fera donc apparaître de nouvelles difficultés, comme l’allongement du temps de transport et l’augmentation des frais de déplacement, parfois difficilement supportables pour certaines familles, et bien d’autres dépenses encore. Pour conclure, notons qu’un élève marlien « revient » actuellement à 191,10€ au département, ce qui place le collège La Louvière en quatrième position des moins coûteux de Moselle. Finalement, ne fermer aucun établissement serait la solution la moins risquée pour nos élus, si désireux de rester tant bien que mal à leur place. Alors à bon entendeur… 

6 mars, 2009 à 22:30


Laisser un commentaire