Accueil Actualité Aménagement routier : la VR52 est une nécessité

Aménagement routier : la VR52 est une nécessité

2
0
142

La Voie Rapide 52, notamment entre l’A30 et l’A4, s’impose aujourd’hui comme l’un des aménagements structurants prioritaires pour notre province. Celle-ci est indispensable afin de faciliter l’accès du sillon mosellan et la bonne desserte des vallées de l’Orne et de la Fensch, du plateau lorrain et des Côtes de Moselle. Elle doit indiscutablement contribuer à la reconversion de ces vallées sidérurgiques et accompagner la profonde mutation du tissu industriel du Nord de la Lorraine, tout en répondant à une urgence en termes de sécurité et de confort pour les usagers et les riverains. Afin de mieux faire entendre cette voix, un collectif d’élus s’est constitué fin avril 2008. Ce dernier s’est assigné un objectif unique, à savoir, multiplier les initiatives en direction des pouvoirs publics pour confirmer au plus vite l’engagement de l’Etat français et des différentes collectivités territoriales locales de réaliser, et bien sûr de financer, la VR52. D’autant plus que cette voie rapide n’apparait même pas dans le rapport d’aménagement remis au premier ministre français. Une aberration. Ce groupe compte actuellement près de 160 élus. Il a permis certaines avancées comme une étude au sujet de la construction d’une trémie couverte dans la traversée de Marange-Silvange. De même, les travaux de réalisation du Carrefour du Vieux Moulins devraient débuter cet été dans cette même commune. Prémices au lancement officiel de la VR52 ?

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. guill

    4 mars, 2009 à 13:44

    Bonjour,

    Je ne connaissais pas ce projet, et je viens de regarder le site de l’équipement de Moselle, qui y consacre une page, ici : http://www.moselle.equipement.gouv.fr/article.php3?id_article=362

    On y apprend le coût de l’opération pour la dernière section restante de 5,5 km entre Rombas et l’A4 :
    « Coût et financement
    Le montant retenu au titre du CPER 2000-2006 pour l’opération VR52-section A4 / Rombas est de 39.2 Me, financé à parts égales entre l’Etat, la Région et le Département.

    Le coût retenu à l’issue des études d’avant-projet est de 58.1 M€ (valeur 2004). »

    Et bien, on peut dire que ce n’est pas donné. Si on prend le coût retenu après les études d’avant-projet, on a le km à 10 millions d’euros …
    J’ai toujours du mal à imaginer que ces infrastructure permettent de désenclaver les territoire de manière suffisante pour justifier de telles dépenses (je prendrais en exemple les infrastructures routières construites depuis longtemps dans les Vosges, toujours pour le désenclavement, et puis, finalement, on ne peut pas dire que le département se trouve dans la meilleure situation économique/emploi ….).

    J’avais peur que la ligne Laveline-Gérardmer, dont la réouverture couterait environ 30 Millions d’euros soit considérée comme trop cher. Finalement, avec ses ~ 17 km, ça « ne fait qu’ »un peu moins de 2 Millions d’€ du km …

    Guillaume

  2. bloggerslorrainsengages

    18 juillet, 2012 à 12:17

    Le département de la Moselle a décidé d’investir 5,9 millions d’euros pour doubler la RD 112 F entre le carrefour giratoire « Des Ecarts » situé à Maizières-lès-Metz et celui dit de « La Silix » à Marange-Silvange. Plus de 13 000 véhicules transitent chaque jour sur cet axe structurant qui a pour principales fonctions d’assurer le développement urbain, économique et touristique local, la desserte de différentes zones d’aménagement, ainsi que de fluidifier l’écoulement des trafics générés par les grandes représentations du Galaxie d’Amnéville. Le chantier devrait s’achever en décembre 2012.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La chimie lorraine a laissé passer l’orage

L’industrie chimique lorraine, après avoir plongé en 2009, retrouve des couleurs cette ann…