Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Compensations des restructurations militaires : Metz dans le flou artistique

Compensations des restructurations militaires : Metz dans le flou artistique

Sur les 1500 fonctionnaires promis par le chef d’Etat français à Metz, à peine 1030 seraient à l’heure actuelle envisagés. Si certains transferts semblent aujourd’hui définitivement acquis, d’autres sont probables ou à peine évoqués. Ainsi, un pôle interministériel de la statistique publique sera bien crée à Metz. Mais au lieu des 1000 agents initialement prévus, seuls 625 devraient effectivement poser leurs valises sur les bords de la Moselle. De même, le regroupement des CIRA (Centres Interministériels de Renseignements Administratifs) s’opérera bien à Metz. Rappelons que ces centres assurent un service de renseignements téléphoniques en répondant au 39 39, numéro unique permettant d’obtenir des informations sur les droits et les démarches administratives. Ce nouveau pôle unique, qui comportera 70 fonctionnaires, pourrait être opérationnel au 1er janvier 2010. Cela dit, l’arrivée de 15 inspecteurs du génie rural des eaux et forêts n’a pas été (encore) arrêté. En effet, il n’y a pour le moment strictement aucun détail précis sur les modalités de ce modeste transfert. D’autres déménagements se murmurent enfin en coulisses. Ainsi, la direction des systèmes d’information de la défense et ses 250 agents pourrait atterrir à Metz. Mais, à l’heure actuelle, l’armée n’est pas en mesure de confirmer cette opération. Nous savons simplement que la formation interarmées chargée des systèmes d’information doit se renforcer à Metz.  De même, certains évoquent le possible rapatriement du centre des applications informatiques de l’éducation nationale. 70 agents pourraient alors venir à Metz. Mais là encore, les services de l’éducation nationale ne confirment pas. Si bien qu’au total, dans l’hypothèse la plus optimiste, 1030 agents seraient seulement transférés à Metz. Bien loin des 6000 suppressions ou mutations de l’armée qui s’abattent sur Metz… 

22 février, 2009 à 12:38


Laisser un commentaire