Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Metz : le grand chantier des transports

Après le Centre-Pompidou et l’aménagement du quartier de l’Amphithéâtre, c’est l’autre grand projet de la ville en ce début de millénaire, qui va faire de Metz pendant les cinq prochaines années un véritable chantier à ciel ouvert. Le tout, pour la modique somme de 146 millions d’euros. Des dizaines de rues et de routes vont être complètement reconfigurées. Les habitants de l’agglomération messine vont donc subir de longs mois de travaux. Une fois que ces derniers seront achevés, les Messins devront considérablement modifier leurs habitudes de circulation. Cependant, les projets similaires menés dans d’autres agglomérations ont été toujours été immédiatement des succès commerciaux.

Mais pourquoi un tel remue-ménage ? Déjà pour en finir de remporter chaque année le triste trophée de la ville où les transports en commun circulent à la plus faible vitesse commerciale, en moyenne 17 km/h. Ensuite, pour rendre ces derniers plus attractifs. Dans cette optique, la municipalité a décidé de mettre en œuvre un Transport en Commun en Site Propre (ou TCSP) sur 17,8 kilomètres reliant Woippy à Mercy, de réaliser cinq axes aménagés sur 8 kilomètres et de construire trois parcs relais gratuits de 250 à 500 places à Fort-Moselle, Woippy et la Grange-aux-Bois, à partir desquels les voyageurs pendulaires pourront prendre le bus. Ce sont des bus à haut niveau de service (BHNS), autrement dit des bus modernes, confortables, peu polluants, accessibles à tous et esthétiques qui circuleront sur ces nouveaux axes et transporteront en moyenne 25 000 personnes par jour. La réorganisation du réseau actuel et le développement de l’intermodalité, qui combine différents modes de transport (bus et car interurbain, ou bus et train) sont également programmés. Ainsi, à l’horizon 2013, les habitants pourront prendre un  bus toutes les 6 minutes, voire même toutes les trois minutes sur la section centrale. Le TCSP, c’est donc plus de rapidité, de régularité, de ponctualité et d’accessibilité.  D’où l’appellation en site propre, qui signifie que les bus auront des voies réservées et libérées de la circulation automobile.

Le fonctionnement et l’harmonisation de ce réseau seront assurés par un système de guidage optique ultramoderne et onéreux. Les 42 nouvelles stations seront surélevées et toutes équipées d’une billetterie automatique permettant la vente des titres de transport. Les utilisateurs n’auront ainsi plus besoin d’attendre pour les acheter auprès du conducteur. Le confort de service sera donc accru, par la qualité et le design des véhicules circulant, mais aussi des stations et de l’aménagement urbain, qui donneront une meilleure information aux voyageurs sur l’arrivée des bus. Par ailleurs, le TCSP sera conçu pour être parfaitement accessible aux mères de famille avec des poussettes et aux personnes handicapées, grâce au système d’accostage du bus à hauteur de quai. Enfin, en matière de circulation, priorité absolue sera donnée au TCSP. Les feux tricolores passeront en effet automatiquement au rouge pour laisser circuler les bus sur leur voie réservée. Cependant, débarrasser la rue Serpenoise et la rue des Clercs des bus est l’une des attentes les plus connues des Messins. Et bien, malheureusement, même avec le TCSP, il y aura toujours quelques bus dans ces deux rues piétonnes, environ un toutes les dix minutes. D’après la mairie, il est techniquement impossible de faire autrement. Certains diront pourtant, comme on veut on peut…

Afin de présenter et d’informer les habitants de l’agglomération messine de cet ambitieux projet et de ses répercussions sur leur vie quotidienne, la ville de Metz et la Communauté d’agglomération de Metz Métropole (CA2M) organisent une grande concertation publique dans différentes communes. Les habitants seront à ce moment également invités à choisir le nom du futur TCSP. Au choix parmi les médiocres propositions sélectionnées : Mettis (ancien nom de Metz à la fin de l’Antiquité et au début du Haut Moyen-âge), Temmis (pour Transport Express de Metz Métropole Innovant et Solidaire, mais en quoi l’est-ce vraiment ?) et Tamm (Transport d’Avenir de Metz Métropole). A ces dénominations pour le moins folkloriques et exotiques renvoyant au métissage ou au tam-tam et qui ne collent guère avec l’image et le patrimoine remarquable de la ville, les BLE proposent en toute simplicité et efficacité TEAM (pour Transport Express de l’Agglomération Messine). A vous de voir…

16 février, 2009 à 10:59


Laisser un commentaire