Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les soldes de la discorde ?

Alors que nombres d’associations de commerçants s’étaient élevées en Lorraine à propos de la date avancée des soldes afin de concurrencer les voisins européens, notamment luxembourgeois et belges, les trois départements lorrains autorisés à démarrer cinq jours plus tôt ont vu leurs chiffres exploser.

Il  est vrai qu’en annonçant cette mesure si tardivement, le gouvernement français ne se serait pas mieux pris pour semer la pagaille chez nombres de commerçants lorrains qui voyaient leur nouvel an passer à confectionner les étiquettes des soldes. De même, la confusion était alors à son paroxysme en excluant le département des Vosges de cette ouverture précoce, de quoi une nouvelle fois diviser la Lorraine. Au final, revers de la médaille, ces soldes hivernales sont en tout point historiques pour les établissements lorrains et cela, pour quatre raisons principales. D’abord, les vacances ont joué un rôle prépondérant. En effet, c’est aussi parce qu’ils étaient en congés que les acheteurs accrocs n’étaient pas stressés et se retrouvaient en excellentes dispositions pour faire leurs courses.  Ensuite, la crise économique que nous traversons actuellement a poussé bon nombre de consommateurs à restreindre leurs achats de Noël, différant ainsi leurs courses au moment des soldes. De même, l’alignement sur les pays voisins n’est absolument pas négligeable. Les commerçants lorrains concernés ont ainsi manifestement réussi à fixer une clientèle jusque là volatile, qui n’hésitait pas à passer le frontière pour dilapider son budget soldes. Enfin, en raison d’une assez forte médiatisation de l’événement au niveau national, les habitants des régions voisines (Alsace, Champagne-Ardenne, voire même Ile-de-France) ont largement contribué au succès de l’opération.

Tout ceci explique donc par exemple que les scanners des Galeries Lafayette de Metz, habitués à voir défiler 6 000 à 8 000 personnes quotidiennement, en ont vu déferler  plus de 40 000 le seul 2 janvier ! Cependant, les commerçants lorrains demandent maintenant une harmonisation européenne de la question, afin de ne pas froisser une nouvelle fois nos voisins. Quelle amabilité ! Nous ne sommes pas sûrs que les Luxembourgeois ou encore les Alsaciens auraient fait preuve d’une telle générosité et d’une telle compassion. Mais bon, c’est de bonne guerre paraît-il…

23 janvier, 2009 à 12:47


Un commentaire pour “Les soldes de la discorde ?”


  1. Gagarine écrit:

    Cela a été un excellent coup de projecteur pour notre Région!!

    L’info a été trés largement relayée par les médias et certains de mes collégues parisiens sont venus à Nancy pour joindre bonnes affaires et découverte de la ville. Le premier dimanche des soldes a également été un franc succés…

    Alors, on remet cela?

    http://www.lexpress.fr/actualites/1/les-soldes-demarrent-en-fanfare-a-nancy_729240.html

    http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/207853/–Les+soldes+d%C3%A9marrent+en+fanfare+%C3%A0+Nancy

    http://www.lepoint.fr/actualites/les-soldes-demarrent-en-fanfare-a-nancy/914/0/303855


Laisser un commentaire