Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

En passant par la Lorraine…

Certains journalistes devraient vraiment prendre des cours de géographie. En effet, il n’est pas rare d’entendre quelques confusions, parfois grossières, au sujet de la localisation de la capitale administrative de la Lorraine. La cité ducale a heureusement plus de chance. Peut-être est-ce grâce à l’AS Nancy-Lorraine, qui évoque le nom de notre province ? Mais que voulez-vous, la société réclame depuis plus de 2000 ans du pain et du jeu.

Ainsi, « à Metz, comme partout ailleurs en Alsace », les marchés de Noel sont une véritable tradition », avons-nous entendu sur certaines ondes apparemment mal informées de la localisation de Metz.  D’une part, Metz est bien évidemment en Lorraine et pour toujours. Et n’allez pas nous sortir tel ou tel évènement historique nous disant le contraire. Metz est lié à la Lorraine depuis le royaume d’Austrasie. Certes le nom est différent, mais il recoupe le même territoire ou presque. D’autre part, la tradition des marchés de Noël n’est pas en Lorraine une spécificité messine. Nos visiteurs ont peu s’en rendre compte du côté de Nancy, de Rodemack ou encore de Plombières-les-Bains, pour ne citer que ces exemples.

Mais la palme de la bourde par excellence revient tout de même à David Pujadas, le présentateur vedette du journal télévisé de 20 heures de France 2 Un certain soir de janvier, après le reportage d’à peine deux minutes sur le décès d’une personne âgée à l’hôpital Bonsecours de Metz, celui-ci, grand sourire aux lèvres, débuta sa transition par un magnifique « retour en France » ! Provocation délibérée ou simple confusion ? Telle est la question. Mais si les Franciliens veulent que l’on fasse sécession ce sera avec grand plaisir. Comment peut-on à ce niveau commettre une telle erreur ? Certes, Metz est en Lorraine, pas en Allemagne. Cela démontre néanmoins tout l’intérêt que l’on nous porte du côté de Paris. Mais cela, on le savait déjà. Alors, comme le disait une devise bien de chez nous : « Français ne puis, Allemand ne veux, Lorrain je suis »…

18 janvier, 2009 à 12:26


2 Commentaires pour “En passant par la Lorraine…”


  1. Gagarine écrit:

    De toute façon à Paris et ailleurs en France, Metz n’est pas connue.

    Cet été quand j’étais à Chartes, un libraire m’a dit que je parlais « trés bien français » en habitant à MeTz…

    Passez Nancy (étudiants, art nouveau et place stan), et Verdun (tourisme de mémoire), le parisien ne connaît pas!

  2. Boris écrit:

    Passez le périphérique, les journalistes parisiens ne connaissent plus rien du tout !

    Comme ce journaliste attendu par la CFTC lors de son congrès au Palais des Congrès de Strasbourg et qui s’est pointé au Palais des Congrès de Paris !

    De plus, trouver du pain d’épice pour la Saint Nicols est mission impossible en Ile de France !
    J’ai eu une boulangère qui en vendait à Versailles, mais elle était Alsacienne.
    Mon père en a trouvé mais avec l’effigie du père noël.

    Heureusement que ma femme m’en fait !


Laisser un commentaire