Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Résulats de la boîte à idées

Comme  promis, nous allons faire le compte-rendu des idées reçues. Dans la mesure où bien trop peu de messages ont été reçus, nous n’établirons pas de classement, mais présenterons, par respect de nos lecteurs et des auteurs de ces posts, chacune des idées. 

Ainsi, Ramozed de Mirabelle, en échos à la thèse sur la conurbation Metz-Thionville, préconise de « créer une Grande Ville en Lorraine » en se basant sur l’analyse, ainsi que sur les travaux de Patricia Zander, docteur en géographie et dont nous avons présenté dernièrement la thèse. En effet, la Lorraine a cruellement besoin d’une véritable locomotive capable de concurrencer les grandes métropoles françaises et continentales, afin d’attirer des investisseurs, des porteurs de projets, et souvent, d’emplois. Mais si la conurbation Metz-Thionville est une piste à méditer parmi d’autres, la locomotive lorraine semble plus être la métropole Metz-Nancy, puisque chacune de ces deux villes n’a pas suffisamment de  poids pour jouer et exister seule dans la concurrence mondiale. Après, appliquer l’idée d’une supra-communauté entre les deux agglomérations, est une toute autre histoire. 

Max proposait quant à lui, de réaliser « l’inventaire de toutes les institutions régionales, départementales et locales parapubliques qui ne servent qu’à placer les copains », comprenez les amis de nos chers politiques et élus lorrains. Ainsi, d’après Max, il y en a « énormément dans le domaine de l’intelligence économique ». En effet, pour être efficace et pragmatique, il convient de ne pas engendrer des doublons que ce soit de par leurs structures, leurs compétences et leurs budgets, notamment au niveau des fameuses agences de développement et de promotion qui semblent fleurir à Metz depuis la construction du Centre Pompidou et l’annonce des restructurations militaires.  Mais ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres. « Avec les économies réalisées, les Lorrains pourraient construire un éco-quartier entier ». Effectivement, la voie du développement durable et des énergies renouvelables est une réelle opportunité pour la Lorraine. Et bonne nouvelle, celle-ci semble s’y engager, comme le témoignent la construction de techno- parcs et d’éco-parcs un peu partout sur notre territoire, mais aussi et justement d’éco-quartiers, dont l’un des plus ambitieux est peut-être celui des Coteaux de la Seille à Metz.  Cependant, nous devons veiller à ne pas voir une prolifération d’éoliennes qui feraient quelque peu taches dans nos magnifiques paysages, notamment du côté de la Meuse, où il y devrait avoir près de 200 éoliennes au total. Toujours en matière d’énergie, il convient également de ne pas tomber dans le piège de l’ANDRA au sujet de l’enfouissement des déchets radioactifs en Lorraine. 

Nous remercions ces contributeurs de nous avoir fait part de leurs idées et de leurs projets pour la Lorraine. Nous invitons ainsi tous nos lecteurs à participer à la boîte à idées. Après ce mois de décembre expérimental, celle-ci est donc reconduite pour un mois, alors n’hésitez-pas et n’attendez pas que ce soit les autres qui imaginent et dessinent les contours de votre Lorraine de demain. Rendez-vous donc sur la page spécialement créée à cet effet.

Les BLE.    

4 janvier, 2009 à 12:01


Laisser un commentaire