Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Longwy veut soigner son image de marque

En proie à des difficultés tant économiques que médiatiques depuis la fin de la sidérurgie et sa reconversion ratée, le bassin de Longwy veut désormais en finir avec l’image de sinistrose qui lui colle à la peau. Le récent classement de la ville neuve de Longwy et de ses remparts Vauban au patrimoine mondiale de l’Humanité par l’UNESCO commence déjà à porter ses fruits. Si bien que les projets destinés à faire de la cité des émaux une véritable destination touristique ne manquent pas. Après la volonté de la municipalité d’y faire revivre le thermalisme, la ville s’est lancée depuis peu dans des travaux titanesques devant aboutir fin 2010 à la création d’un golf de 128 hectares composé d’un parcours de 18 trous, d’un practice de 60 postes et d’un parcours d’entrainement de 9 trous. Le chantier, actuellement en cours sur le site de l’ancienne usine de Senelle et piloté par la communauté de communes de l’agglomération de Longwy, avance dans les temps. Ainsi, les déboisements ont déjà été réalisés, de même que 70% des terrassements. Car le futur équipement dessiné dans une forêt de hêtres et de chênes présentera des reliefs variés, des zones de plateaux ou encore des vallons, qui contribueront à créer de superbes vues.  Le tout pour la bagatelle de 5,2 millions d’euros. Et la note risque encore de s’alourdir, puisque 640 000 euros de crédits supplémentaires ont d’ores et déjà été adoptés. Le golf de Longwy a enfin l’ambition d’accueillir des compétitions régionales de haut niveau. Longwy ou le symbole du renouveau lorrain ?

7 novembre, 2008 à 9:59


3 Commentaires pour “Longwy veut soigner son image de marque”


  1. Lorrain-expat écrit:

    Oui, il y a une volonté politique de faire qq chose, c’est une très bonne chose.

    Longwy est sur la bonne voie avec le golf… plutôt que devenir la banlieue pauvre du Luxembourg, la Lorraine doit développer des zones de loisirs de luxe et pourquoi pas des complexes immobiliers de luxe pour les Luxembourgeois aisés… nous avons toute la place qui manque si cruellement au « Petit Grand Duché »…

    profitons en alors, bravo Longwy, bonne idée ce Golf

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Depuis le 7 juillet 2008, Longwy fait partie, avec 11 sites majeurs de Vauban, du club très envié des villes classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Une aubaine pour cette cité sidérurgique, (malheureusement) plus connue pour ses mouvements sociaux et son passé industriel que pour la beauté de ses monuments. Toujours est-il que la cité des émaux trouve dans cette distinction une occasion inespérée de redorer son blason. Encore considérés comme malfamés au début des années 2000, les remparts de Longwy constituent désormais un lieu de promenade dominicale. Les habitants se réapproprient les lieux. Un parc aventures a même été installé dans l’enceinte. Par ailleurs, la ville ne lésine pas sur les moyens pour être à la hauteur de ce statut (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/01/05/restauration-du-pont-de-la-demi-lune-a-longwy/). Le dernier budget en date consacré aux remparts s’élevait ainsi à 2,3 millions d’euros. Si bien que les bastions ont dernièrement été déboisés pour redonner vie au chemin de ronde, les fossés ont été nettoyés, les poternes ont été réhabilitées, les cheminées de la casemate ont été refaites et la poudrière a été remise en lumières.

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    L’Office de Tourisme du Pays de Longwy a dernièrement élaboré un menu complet Vauban pour attirer les touristes dans la cité des émaux, dont les remparts du XVIIème siècle ont été inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le plat principal est composé d’un gros nem enrobé de jarret et de pied de porc accompagné de petites pommes de terre, de foie gras frais et d’un coulis de mirabelle au gingembre. Le tout est agréablement présenté dans une assiette en céramique alimentaire émaillé, créée spécialement par la Faïencerie Saint-Jean-l’Aigle d’Herserange.


Laisser un commentaire